Eric Germain : professeur, provocateur

Extraits de la grande interview avec Eric Germain

Passionné, dynamique, sympathique, Monsieur Eric Germain, doyen de la faculté de Droit, d’Économie et de gestion de Nancy, revient pour nous sur son parcours, sur son travail, sur ses idées dans un entretien de près d’une heure, tenu le jeudi 3 octobre 2013. Extraits d'une interview publiée dans la première édition du Parvenu, à paraitre mardi 19 novembre 2013.

M. Eric Germain dans son bureau lors de l'interview. (photo: Yann Schreiber)
M. Eric Germain dans son bureau lors de l'interview. (Photo: Yann Schreiber)

Publié le by Jeanne Richard (author)

Que vouliez-vous faire quand vous étiez enfant ?
Quand j’étais enfant… Pour être très franc, je suis né dans une famille de terriens en Normandie, mon père avait une exploitation agricole, on était surtout des distillateurs. On fabriquait du cidre, du calvados et ce genre de produits, et je voulais continuer. (Rires) Mais à vrai dire, l’évolution de l’agriculture et de ma vie a fait que j’ai fait du droit, et que j’ai continué parce que ça m’a beaucoup plu. […]

Pendant la semaine d’intégration, vous avez parlé de l’Europe, de son avenir, vous vous êtes clairement positionné comme pro-européen. Quelle est votre opinion sur l’Europe actuellement ?
Complètement oui. Manifestement, la crise économique a été indument reportée sur une crise de l’Europe. On a remis en cause l’Europe, parce que les États préfèrent, je crois, largement lui faire porter le chapeau. Alors qu’à vrai dire, elle a fait des progrès incroyables en deux ou trois ans. Nous sommes quasiment passés d’une union politique et monétaire pas parfaitement ficelée, à une véritable union monétaire, avec un vrai système financier et bancaire européen. Les politiques européennes marchent très bien, les choses avancent tout de même. Pour moi, c’est plutôt positif. Mais l’image de l’Europe s’est dégradée, tout simplement parce que comme les gens souffrent, l’Europe est le bouc émissaire tellement facile. [...]

Vous insistez souvent sur le Royaume-Uni dans l’Europe, dans vos cours notamment. Pourquoi ? 
Je suis né en Normandie, vous comprenez ! Alors les Anglais… (Rires) [...]

Aux vues de vos positions sur le mariage pour tous ou bien de votre idéal européen, où vous situeriez-vous sur le spectre politique ?
Droite ou gauche vous voulez dire ? Ce sont des questions éthiques et morales, qui dépassent les appartenances partisanes. Ces questions transcendent le clivage droite ou gauche. […] 

Retrouvez l’intégralité des réponses, le débat autour du « mariage pour tous », la vision de M. Germain pour l’Europe, la véritable justification sur la question britannique et pourquoi il a renoncé à faire Sciences Po dans l’édition n°1 du Parvenu, à paraître mardi 19 novembre 2013.

« Il faut avoir un idéal dans la vie, se battre pour,
et ne jamais en déserter »

0 Response(s) to “Eric Germain : professeur, provocateur”

Leave a reply