Les 15 ans du campus et... Benoît Rinnert

À 5 semaines des 15 ans du Campus, Le Parvenu lance sa nouvelle série sur des personnages louables de ces 15 années. Benoît Rinnert, Président du Parvenu en 2012/13 et lorrain de cœur.

 (photo: )
(Photo: )

Publié le by Lukas Schneider (author)

Pourquoi venir aux 15 ans du Campus ?

Je suis né à Paris et ai grandi dans les Vosges, pourtant c'est vraiment à Nancy que je suis devenu moi-même.

Mais bien sûr avant le plaisir de revoir la place Stanislas (« t'éclate la face!») sous le soleil, je suis surtout extrêmement heureux de retrouver des camarades de mes promotions – entre ceux qui travaillent déjà ou qui poursuivent leurs études à l'étranger, on se perd forcément un peu –, de rencontrer des anciens qui ont connu le Campus à une époque tout à fait différente et de discuter avec François, Isabelle, Alexandra, Elsa, Sébastien et des enseignants mythiques comme Wolfgang Freund ou le Doyen Germain.

En un mot, je me réjouis depuis des semaines à l'idée de profiter des prestations artistiques, des discours officiels et des chants de supporters hurlés pendant des heures une Wurst à la main pour me rendre compte, encore une fois, que notre Campus, ce sont des personnes exceptionnelles !

 

Quel souvenir du Campus garderas-tu toujours dans ton cœur?

Tout le monde doit parler des séjours d'études (nous avons à chaque fois eu des tempêtes de neige !) et c'est vrai que ce sont de très bons souvenirs. Sinon, je me souviens avec émotion des différents spectacles et soirées de fin d'année, avec la passion de plusieurs mois qui aboutit et le départ des 2A.

Plus particulièrement, la simulation de l'élection présidentielle en 1A, avec la victoire sur le fil de la Ligue solidaire et démocratique (LSD : PS, FdG, EE-LV) contre le MoDem me restera toujours en mémoire, avec les incroyables vidéos de Moritz et le bel engagement de Romain.

 

Qu’est-ce que tu regrettes de n’avoir pas fait à Nancy?

J'aurais dû participer aux Collégiades en tant que sportif ou artiste : le rugby et le théâtre m'auraient plu, parce que ça augmente encore l'intensité de l'événement, aussi pluvieux fut-il. Et suivre le double diplôme en droit avec l'Université de Lorraine aurait représenté un bonus aussi.

 

Welches Bier schmeckt am Meisten nach Nancy?

Das Ottweiler Pils ist zwar – dank/wegen dem WEI… – legendär in Nancy aber: Kronenbourg auf jeden Fall! Ich bin von Anfang an ein ganz großer Fan vom Projet Kro gewesen.

 

Le campus sans François Laval, c’est comme…

Une fois, pour le supplément "Minicrit" du Parvenu, j'avais interviewé Rudi en lui demandant ce qu'il pensait du "Grand Moufti, Directeur du Campus, Ami des Seigneur Locaux, Domesticateur du Sommeil, le Comte François Laval" ! Un homme qui travaille tellement, pas pour lui ou une institution mais pour les élèves et les profs, je dis : chapeau.

Donc sans lui, c'est pas de blague d'une heure sur le "Rainbow warrior", pas d'examen improvisé sur la Turquie, pas de bières offertes à la Brasserie Saint-Epvre, pas de mails en gras-italique-aux-couleurs-de-l'Europe, pas de cravates ton sur ton : un grain de folie en moins !

"Grand Moufti, Directeur du Campus, Ami des Seigneur Locaux, Domesticateur du Sommeil, le Comte François Laval"

0 Response(s) to “Les 15 ans du campus et... Benoît Rinnert”

Leave a reply