Les 15 ans du campus et... Paul Zurkinden

À 5 semaines des 15 ans du Campus, Le Parvenu lance sa nouvelle série sur des personnages louables de ces 15 années. Paul Zurkinden, père fondateur du Projet Kro en 2011.

 (photo: )
(Photo: )

Publié le by Lukas Schneider (author)

Pourquoi venir aux 15 ans du Campus ?

Je suis très heureux de pouvoir venir aux quinze ans du Campus pour y retrouver des amis de longue date, des lieux perdus de vue et des souvenirs quelques peu effacés de ma mémoire. Au bout de cinq ans, forcément, on a envie de retrouver ce que l’on a vécu grâce à notre communauté de Nanzig. C’est sans doute ce qui me tient le plus à cœur comme motivation pour venir aux quinze ans.

Mais il y a toute une myriade d’autres choses, un arc en ciel d’évènements qui m’ont forgé, et dont il me serait difficile de distinguer les nuances : les lieux bien sûr, des murs du campus à la place Stanislas et plus trivialement les moments de camaraderie nancéienne où l’on pouvait refaire le monde, chanter et boire, entre camarades devenus amis. Je reviens pour revoir ceux avec qui j’ai passé du temps sur le campus, et rencontrer ceux qui y sont désormais, croiser des expériences passées et en construire de nouvelles.

Ce retour à Nancy est enfin, plus personnellement, une occasion d’observer le chemin parcouru, me remémorer d’où je viens et les raisons originelles qui m’ont conduites à choisir ce cursus.


Quel souvenir du Campus garderas-tu toujours dans ton cœur ?

Je pense que là où je me suis le plus épanoui parmi les activités proposées sur le campus, c’est au sein des différents projets collectifs auxquels j’ai participé. Au-delà de la formation pluridisciplinaire offerte à Sciences Po Nancy, les projets collectifs ouvrent à la société, et à travers elle, à la citoyenneté.

A Europe n’ Roll, l’émission qui parle d’Europe avec de la musique originale, on parlait des sujets qu’on voulait, le tout dans un permanent éclat de rire avec une équipe soudée.

Et puis bien entendu, comment oublier les deux Collégiades auxquels j’ai assisté tant du côté sportif qu’en fondant autour d’une équipe soudée – Boris Jaroslav, Guy Denis, Thomas Ory, Léa Zobernig, Stella Danek, Clotilde Schatz, Adam Brahimi – le projet Krollégiades. Par ce projet nous avons contribué à donner une identité culturelle et sportive à Nancy en étant une caisse de résonnance de tous ceux qui défendent comme artistes, sportifs ou supporters, leur campus, durant le rendez-vous annuel, et néanmoins fraternel des Collégiades.

Qu’est-ce que tu regrettes de n’avoir pas fait à Nancy ?

Apprendre à danser la Valse correctement.


Welches Bier schmeckt am Meisten nach Nancy?

Als Gründer des Projet Kro ist diese Frage für mich einfach zu beantworten: Kronenbourg ! Car la pression, nous, on la boit!


Le campus sans François Laval, c’est comme…

François Laval, c’est un peu le gardien du campus : d’abord parce que c’est le supporter numéro 1 des Collégiades ! Et en termes de vie universitaire, c’est lui qui maintient une permanence, promotion après promotion.

J’en ai le souvenir de quelqu’un qui veille à la réussite de chacun, tout en ayant un souci pour ceux qui peuvent rencontrer des difficultés. Son ambition, c’est la méritocratie républicaine, mais son souci se manifeste aussi pour les élèves qui connaissent des difficultés et trouvent toujours en lui ou auprès de l’équipe qui l’entoure un interlocuteur attentif.

« Erreur de l’un, réussite de l’autre, ne t’inquiète pas de ces divisions. Il n’est de fertile que dans la grande collaboration de l’un à travers l’autre. Et le geste manqué sert le geste qui réussit. Et le geste qui réussit montre le but qu’ils poursuivaient ensemble à celui-là qui a manqué le sien. » disait Antoine de Saint-Exupéry. C’est ainsi que je me représente le campus auquel je suis fier d’avoir appartenu.

 

Als Gründer des Projet Kro ist diese Frage für mich einfach zu beantworten: Kronenbourg ! Car la pression, nous, on la boit!

 

0 Response(s) to “Les 15 ans du campus et... Paul Zurkinden”

Comments are locked / disabled for this article.