"Créer, c'est apprendre à vivre"

Retour sur une conférence avec Pierre Hivernat, Fabrice Hyber et Alain Fleischer

«Un artiste est libre et il utilise tous les moyens mis à sa disposition afin de développer sa créativité ; en fait, il apprend à vivre», c’est avec cette déclaration que Fabrice Hyber, artiste contemporain, ouvre la discussion sur le rôle de la créativité dans le développement d’un artiste au 21ème siècle.

Publié le by Yann Schreiber (author), Eugénie Rousak (author)

Article publié le 1er décembre 2012 sur le site de Libération

«Un artiste est libre et il utilise tous les moyens mis à sa disposition afin de développer sa créativité ; en fait, il apprend à vivre», c’est avec cette déclaration que Fabrice Hyber, artiste contemporain, ouvre la discussion sur le rôle de la créativité dans le développement d’un artiste au 21ème siècle.

Pour lui, la créativité est aujourd’hui présente «à tous les niveaux, que cela soit dans la création de formes, dans les situations, dans les évènements ou encore dans le marché». Le positionnement de l’artiste face au monde et son désir ardent de révéler ses pensées à la société se voient paradoxalement être complétés par le marché, «domaine où les questionnements des artistes se rencontrent pour améliorer le monde dans lequel on vit» selon Christian Debize, directeur de l’Ecole nationale supérieure d’art de Nancy.

Mais la place - prépondérante - du marché dans le développement artistique n’est pas reconnue à l’unanimité : «marché ou pas marché, les artistes arrivent toujours à trouver des moyens pour continuer»,note Michel Maigret, directeur général adjoint à la Communauté urbaine du Grand Nancy. La reconnaissance par l’opinion publique ne transforme pour autant pas un créateur en bon artiste ; ce sont bien «le talent, la sensibilité, la poésie» qui en font un maître.

Contre-attaque de Christian Debize : le talent n’interviendrait que très peu dans la création, qui naîtrait essentiellement de « l’endurance, la compréhension du monde et la manière de développer sa production ». Les aspirations artistiques et la créativité seraient alors encadrées uniquement par des limites sociétales. 

0 Response(s) to “"Créer, c'est apprendre à vivre"”

Leave a reply